Gregory Walker et le singe roublard, la question de la création devant l’inexistence et la réalité de l’idée de “musique noire” - Université Bordeaux Montaigne Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Volume ! la revue des musiques populaires Année : 2011

Gregory Walker et le singe roublard, la question de la création devant l’inexistence et la réalité de l’idée de “musique noire”

Résumé

La « Lettre ouverte » de Philip Tagg invitait à réorienter les recherches sur les origines et les significations attribuées aux musiques afro-américaines des États-Unis. En repartant des données dont faisait état Philip Tagg, cet article examine des travaux publiés plus tard pour suggérer de mettre au cœur de la problématique la question de la création, dans le cadre de la théorie de la créolisation. Prenant en compte les analyses musicologiques, historiques, anthropologiques et politiques, il souligne la double dimension de l’idée de « musique noire » : son inexistence substantielle et son existence sociale et discursive, productrice d’actions et d’effets.
Fichier principal
Vignette du fichier
volume-75.pdf (256.55 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Licence : CC BY NC ND - Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification

Dates et versions

hal-03415483 , version 1 (08-02-2024)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification

Identifiants

Citer

Denis-Constant Martin. Gregory Walker et le singe roublard, la question de la création devant l’inexistence et la réalité de l’idée de “musique noire”. Volume ! la revue des musiques populaires, 2011, 8 (1), pp.17-39. ⟨10.4000/volume.75⟩. ⟨hal-03415483⟩
12 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More